Interview : Roberto Briot

S'il est une chose qui frappe le plus au contact de Roberto, c'est sa gentillesse et sa spontanéité ... Cet excellent bassiste est toujours disponible et nous a toujours réservé, tout au long de la tournée, un bel accueil à chacune de nos venues ... Mais qui est Roberto ? ... Interview :

 

Depuis combien de temps joues - tu de la basse ?

Je joue de la basse depuis l'âge de 15 ans, alors cherche avec tes amis l'âge du capitaine !!!

Qu'est - ce qui t'a amené à en faire ton métier ?

Avant d'être un metier c'est surtout une passion; la passion pour la musique. Je suis passé pro ( comme au foot, bien que je n'aime pas du tout le parallèle entre l'art et le sport : rien a voir sinon le goût de l'effort. ) à l'âge de 18 ans, j'ai commencé à gagner ma vie en jouant dans les bals et suis passé très vite au niveau supérieur en jouant avec Johnny Halliday quatre années plus tard...




Les bassistes sont généralement des êtres discrets, mystérieux, en arrière plan sur la scène, comment expliques tu ce phénomène en ce qui te concerne ?

C'est bon pour séduire les filles, tu laisses les guitaristes s'agiter sur le devant de la scène et faire les premiers pas. Ensuite, quand elles en ont marre de voir s'agiter ces bêtes a 6 cordes elles se retournent vite vers le bassiste en quête justement de mystère et voilà (sic). Non bien sûr, je pense que la basse fait partie, avec la batterie, des fondations. Nous sommes en quelque sorte des piliers, nous devons assurer la solidité du tempo et de l'harmonie pour que puissent s'exprimer tous les autres instruments ou chanteurs sans aucun problème;

Quelles sont tes références musicales ?

Beaucoup de styles : j'ai commencé dans les années 70 ( une piste pour toi et tes amis ) à écouter les Who, Pink Floyd, Deep Purple, Clapton, King Crimson, Yes, Frank Zappa mais aussi les premiers grands groupes de jazz rock comme le Mahavishnu Orchestra, Weather Reaport, Stanley Clarke et les grands jazzmens comme Herbie Hancok, John Coltrane etc... Ensuite ce sont les années 80 et 90 avec plein de choses géniales : Earth Wind & Fire, Prince, Dépêche mode, Nick kershaw, Tears for Fears, Georges Michael, Peter Gabriel etc ... Mais j'écoute beaucoup de styles très différents : classique, éthniques; en ce moment j'adore la musique électronique et surtout le courant électro français comme Mirways , à écouter absolument que ce soit son album ou le travail admirable qu'il a fait pour Madonna; et aussi Air et toute la mouvance des DJ/musiciens : Cassius, Kojak etc ....

Question pour les bassistes : Quel matériel utilises tu généralement ?

Des marques ?? J'ai 2 vieilles Fender de 1967, une Jazz Bass et une Précision; une Musicman Stingray 5 cordes, une Jazzbass 5 cordes, 2 Sadowsky 5 cordes dont une fretless et une contrebasse électrique NS. Pour la tournée d'hubert j'ai utilisé un ampli Hugues & ketner.

Peux tu justement nous dire comment tu as rencontré Hubert ?

C'est lors de l'enregistrement du dernier album que j'ai fait la connaissance d'Hubert ...

Avec quels autres artistes as tu travaillé ?

Sur scène et/ou en studio, j'ai travaillé pour Johnny Halliday, Bernard Lavilliers, Alain Bashung, Marc Lavoine, Michel Sardou, Axel Bauer, Jeanne Mas, Christophe, Yannick Noah et beaucoup d'autres encore moins connus mais néanmoins très talentueux comme Makaga, Antoine Essertier, Arnaud Elias etc ...

Pour un musicien professionnel, qu'est ce qui est le + enrichissant ? le travail en studio ou la scène ?

Les deux sont assez différents; le studio est un travail de précision et d'une certaine rigueur où tu découvres très souvent la musique que tu dois jouer au dernier moment, tu dois donc donner le maximum de créativité alors que la scène est l'endroit où tu dois te libérer de tout cela et jouer avec le fun, l'énergie et la décontraction...

En dehors d'Hubert, quelle est ton actualité musicale ? ( albums tournée, etc ... )

Séances studio ou tournées, émissions de télé, compositeur pour la télé ou la pub, chansons etc...

Interview réalisée par David STAROSTA
Photos : David STAROSTA