Portrait : Patrice Marzin

Patrice Marzin Guitariste

Depuis quand joues-tu de la guitare ?

Je joue depuis l'âge de 15 ans ,après être passé par le conservatoire pour apprendre le solfège ainsi que des bases de piano.

Qu'est ce qui t'a amené à faire ce métier ?

Aussi loin que je me souviennes, j'ai toujours eu le désir de jouer d'un instrument. Mon père étant lui-même musicien, il m'a certainement passé le virus.

Quelles sont tes références musicales ?

Etant enfant j'écoutais de la musique classique, mais en grandissant j'ai découvert Hendrix et les Stones. Plus tard je me suis initié au jazz avec une passion pour John Coltrane. Actuellement, j'aime le mélange des styles car cela est vraiment source de nouvelles formes de musiques. J'aime Massive Attack pour cette raison. Guitaristiquement parlant j'ai un faible pour Jeff Beck.

Quel matériel utilises-tu généralement ?

Guitares PRS en électrique Lowden et Yamaha en acoustique. Ampli Mesaboogie “rectifier”.

Peux tu nous raconter comment tu as rencontré Hubert ?

Je faisais des séances régulièrement au studio Venus. Hubert étant venu y enregistrer "Météo für Nada" nous nous sommes rencontrés, c'est comme ça qu'on a tourné ensemble.

Tu as travaillé longtemps avec Gérard Manset et Meic Stevens, peux tu comparer le travail avec ces artistes-là avec celui d'Hubert ?

J'ai enregistré deux albums avec Manset : "REVIVRE" et "MATRICE". C'est quelqu'un de créatif qui demande beaucoup aux musiciens et j'aime ça car il y a vraiment la possibilité de s'exprimer. Meic Stevens est un artiste gallois qui est proche de Dylan. Je l'ai rencontré quand j'habitais Cardiff. C'était intéressant de rencontrer et de jouer avec des musiciens gallois et anglais. Le travail avec Hubert est diffèrent car je m'implique au niveau de la conception des titres. D'autre part c'est aussi un ami.

Depuis l'album “Fragments d'hébétude” , tu arranges la plupart des chansons d'Hubert, comment travaillez vous, est ce qu'il amène des morceaux déjà “en phase finale” ou est ce qu'il arrive avec les accords dits “de base”, et toi tu “brodes” autour ?

Les morceaux sont suffisamment élaborés pour que la "patte" Thiéfaine y soit déjà largement présente. Ensuite le travail consiste à arranger les titres en respectant au maximum l'esprit d'origine.

Répétez vous longtemps avant un spectacle ?

Cela dépend évidemment de la durée du show, mais entre la préparation et les répétitions il y a environ trois mois de travail.

Tu prépares actuellement un album, écris-tu les musiques, y aura-t-il des textes et si oui, les écris-tu et les chanteras-tu ?

J'ai effectivement un album en préparation mais je ne peux rien avancer de plus actuellement.

Tu as aussi une casquette de producteur, qui produis-tu et quel est ton rôle exact ?

Je travaille avec une production qui s'appelle Ciré Jaune. Notre intérêt se porte sur la nouvelle musique celte. Mon rôle est artistique. J'aide les artistes dans la conception de leur musique. Cela va de l'arrangement ,la composition, au travail final en studio. En fait je dois donner un son au label. Un groupe comme AR RE YAOUANK en est l'exemple. Je suis aussi compositeur et j'écris des morceaux pour différents chanteurs ou pour des groupes comme TAYFA qui est un mélange de musique celto-berbére.

David Starosta


Retour page d'accueil